Nos articles sur Société

Confinement Sarthe, un reconfinement en juillet ou aout 2021 ?

Avec le taux d'incidence qui augmente chaque jour dans certains départements, certains Français se demandent si un confinement (ou reconfinement) est prévu pour le département Sarthe (72).

Avec les vacances de l'été 2021, différentes questions se posent concernant la situation épidémique de la France. Depuis plusieurs semaines, le variant Delta inquiète les autorités et c'est d'ailleurs en partie pour cela qu'Emmanuel Macron a réalisé une allocution le 12 juillet 2021. Dans son discours, le Président de la République a expliqué que pour le moment, la situation était sous contrôle dans tous les départements de la métropôle. En outremer, Martinique et La Réunion sont sous couvre-feu.

Certains départements ont un taux d'incidence au dessus de la moyenne nationale. C'est notamment le cas du département Sarthe (72) avec un taux d'incidence de 51 ce mardi 27 juillet 2021 alors que la moyenne nationale est à 179. En dépassant le nombre 50, le seuil d'alerte orange est déclenché. Est-ce que cela veut dire que des mesures tels un confinement ou un couvre-feu vont être prises ? La réponse est non, pour le moment.

Un reconfinement de la Sarthe en juillet ou août 2021 ?

De nombreuses rumeurs et fausses informations font le tour des réseaux sociaux. Officiellement, aucune mesure de freinage supplémentaire n'a été confirmée par le gouvernement ou le préfet du département Sarthe. Lors de son allocution, le Président a expliqué qu'en dessous du seuil 200, il n'y aurait pas de mesures supplémentaires.

À la date du 27 juillet et avec les chiffres de la veille, voilà ce que nous pouvons dire du département Sarthe :

  • le taux d'incidence national est à 177
  • le taux d'incidence du département est à 51 (alerte orange)
  • tant que le taux d'incidence n'atteint pas 200, aucune autre mesure ne sera prise

Le gouvernement compte énormément sur la vaccination pour éviter de prendre des mesures de restriction, comme un couvre-feu ou un confinement. Car la vaccination empêche dans plus de 9 cas sur 10 de faire une forme grave et donc d'occuper un lit dans les hôpitaux. Que le taux d'incidence augmente n'est pas forcément une raison pour un confinement si les cas positifs ne font pas de forme grave.